Background 17-esfc-paris2013.fr

Place du tertre montmartre

La place du Tertre, réputée mondialement pour son charme authentique et ses multiples peintres et portraitistes prêts à vous croquer, est au cœur de l’ancien village de Montmartre, quartier en tête des listes de lieux à visiter dans la capitale française.

Bordée dès le XIVe siècle par le mur clôturant l'abbaye de Montmartre, la place est voisine à la fois de l'église Saint-Pierre de Montmartre et de la basilique du Sacré-Cœur. Son nom, « du Tertre », lui vient de sa localisation, coiffant la Butte Montmartre à 130 mètres d’altitude, colline la plus élevée de Paris.

Avant d’être intégré à la Ville Lumière, Montmartre n'était qu'un village peuplé de fermes, vignes et moulins à vent. Une communauté de peintres et poètes, composée de Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Picasso, Modigliani, et bien d’autres encore, s’y installa dès la fin du XIXe siècle, lors de la Belle Époque, attirée par les prix plus abordables pour s’y loger, mais également pour consommer : situé hors des murs de la capitale, le négoce du vin n’y était en effet pas taxé. Ainsi de la bohème montmartroise naquirent des courants artistiques tels que l’impressionnisme, le cubisme, le fauvisme ou encore le surréalisme. La jonction entre la rue de Norvins, la rue des Saules, la rue Poulbot et la rue Saint Rustique fut plus particulièrement à l’origine de nombreuses inspirations.

De son prestigieux passé, la place a vu germer une rude concurrence entre les artistes, bien que le genre soit limité à la peinture, aux portraits, aux silhouettes et aux caricatures. Il n’y a donc d’autre choix que d’y revenir plusieurs fois pour y admirer ses 298 peintres et portraitistes ayant l’autorisation d’y dresser leur chevalet. En effet, le terre-plein central, subdivisé en 149 emplacements d’un mètre carré, oblige les occupants à se relayer un jour sur deux.

L

Visiter Paris

oin d'être réservée aux amateurs d'art, les amoureux d’histoire y flânent pour débusquer toutes sortes d'anecdotes. Ainsi, le mot parisien « bistro » aurait vu le jour dans le restaurant de « La Mère Catherine » fondé en 1793. Lors de l’occupation des Russes suite aux défaites napoléoniennes, les soldats allaient boire dans les cabarets malgré l’interdiction de l’état-major et criaient alors « bystro », signifiant « vite », afin de hâter leurs camarades de finir leurs verres. Quant à Danton, il y aurait été l’un des premiers clients célèbres, s'y réunissant avec ses amis.

Si en 1898, Louis Renault se rendit sur la place au volant de sa voiture à pétrole, aujourd'hui, il n’y a que l’embarras du choix pour la rejoindre : prendre le métro jusqu'à la station Abbesses sur la ligne 12, ou Anvers sur la ligne 2, pour profiter des joies du funiculaire. Le Montmartrobus évite également l’ascension des innombrables marches, tout comme le Petit Train de Montmartre qui offre en plus d'une vue imprenable sur la capitale, une visite commentée depuis le Moulin Rouge situé place Blanche jusqu'à la place du Tertre.